Laissez-vous inspirer

M’inspirer
Groupe
cave de champagne

L'histoire du Champagne

L'histoire de notre doux nectar

Nectar des rois, star des vins, le champagne est devenu l’invité incontournable des tables du monde entier. De quoi éveiller la curiosité de ses nombreux amateurs ! À Epernay, destination Champagne par excellence, vous pourrez vivre en immersion l’histoire du champagne. Depuis le Moyen Âge jusqu’à aujourd’hui, de l’histoire de la bouteille à celle de la coupe de champagne, voici quelques pistes pour percer les mystères du roi des vins !

salle de tonneaux
©Alexandre Couvreux Photographe

Un vin ancré dans l’Histoire de France

L’histoire du champagne commence au Moyen Âge. À cette époque en Occident, ce sont les religieux qui travaillent la vigne : le vin est consacré puis bu par le prêtre au cours de la messe. Or, c’est au cœur de la Champagne, à Reims, que les rois de France ont été sacrés… et dûment acclamés ! Les vins de Champagne, appréciés pour leur goût et leur finesse, accompagnaient avec succès les cérémonies et les festins organisés pour les sacres royaux. Dès le XIIe siècle, leur réputation rayonne au-delà des frontières, tout comme leur prestige, qui ne cesse de grandir.

Symbole de raffinement et d’élégance, le champagne s’invite désormais à tous les événements exceptionnels qui ont fait la grande histoire : mariages royaux, expositions universelles, inaugurations… Il devient le vin des grandes occasions, des plus personnelles à celles qui ont marqué l’Histoire.

Une histoire de bulles​

Ce qui distingue tout particulièrement le champagne, c’est son caractère pétillant. D’abord décriée, cette spécificité devient petit à petit la marque de fabrique d’un vin agréable et joyeux ! L’histoire du champagne prend un virage considérable lorsque les Champenois parviennent à maîtriser le phénomène de l’effervescence.

La légende veut que l’on doit à Dom Pérignon, un moine bénédictin contemporain de Louis XIV, la fameuse méthode champenoise permettant de créer les bulles qui font pétiller le roi des vins. Vraie ou pas, cette petite histoire du champagne a contribué à lui donner ses lettres de noblesse. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si Hautvillers, le village où Dom Pérignon a vécu les trente dernières années de sa vie, reste reconnu aujourd’hui comme le berceau du champagne. 

À partir de la fin du XVIIe siècle, une fois que le champagne pétille de façon maîtrisée, signant la fin de sa réputation de vin « saute-bouchon », il prend une place de choix dans les événements mondains et autres célébrations, en France et à l’étranger.

©Alexandre Couvreux Photographe

Pourquoi ce surnom « nectar des rois » ?

Rois des vins ou nectar des rois, le champagne a dans tous les cas l’étoffe des plus grands ! Depuis les sacres des rois de France, ses admirateurs parmi les têtes couronnées ne manquent pas. De Frédéric II de Prusse à Marie-Antoinette, en passant par le tsar Alexandre II de Russie ou le roi Edouard VII. Tous sont séduits par la fraîcheur de ce vin unique, ainsi que par ses bulles si subtiles et « so frenchy ».

Le champagne s’est aussi forgé une histoire solide du côté des artistes. Écrivains, peintres ou comédiens l’ont adopté avec passion dans leurs œuvres, parfois même dans leurs rituels quotidiens. Tantôt source d’inspiration, tantôt compagnon de fête, le champagne porte dans son ADN un art de vivre porté vers le luxe et l’allégresse.

De la bouteille à la coupe de champagne ​

Vous vous êtes souvent demandé pourquoi la bouteille de champagne avait une forme différente des autres bouteilles de vin ? Et pour cause ! Ce flacon est le fruit de nombreuses recherches par les meilleurs verriers pour concevoir une forme idéalement adaptée à la prise de mousse, au vieillissement des vins en caves et à l’ouverture de la bouteille. Cette forme a ensuite été déclinée dans les différents formats de bouteille de champagne, dont les plus grands ont été baptisés d’après le nom des rois de l’Ancien Testament (Jéroboam, Mathusalem, Nabuchodonosor…). 

À chaque contenant, son histoire ! Celle de la coupe de champagne, autrefois utilisée pour déguster le roi des vins, ne manque pas de piquant. La légende raconte qu’elle a été modelée sur le sein de Marie-Antoinette, de Joséphine de Beauharnais ou encore de Madame de Pompadour ! Délicate et sensuelle, la forme ronde de la coupe champagne n’en est pas moins appropriée pour une parfaite expérience de dégustation. Sa surface de contact entre l’air et le vin est trop importante et laisse s’échapper les bulles, contrairement à la flûte de champagne, plus efficace pour préserver durablement l’effervescence.

coupes de champagne dans un bar à champagne
©Alexandre Couvreux Photographe